La pêche « au toc » ou plutôt et à proprement parler « aux appâts naturels » ou « en dérive naturelle » est une pratique subtile s’il en est ! Lecture des veines d’eau, adaptation des plombées au profil de la rivière et gestion des dérives seront notamment abordées.

 

Cette technique est en général productive si quelques règles de base sont respectées telles que le choix des appâts, la construction et surtout la conduite de la ligne !

 

On parlait autrefois de toc car le pêcheur attendait de ressentir la touche dans le poignet pour ferrer mais sur nombre de rivières où les poissons sont « éduqués » cela occasionne beaucoup de loupés et augmente considérablement le risque de voir un poisson engamer votre appât et de le blesser irrémédiablement, ce qui n’est pas compatible avec notre éthique de la pêche.

 

Rivières pratiquées :

 

Dans le Haut-Rhin :

  • La Thur

 

En Franche-Comté :

  • Le Doubs à Goumois

  • Le Dessoubre